Tourisme solidaire

LivreMilitants du tourisme équitable, c'est en Traction que nous sommes partis à la découverte de trois pays d'Afrique. Le fruit de notre rencontre avec le village de Mardaga au Burkina-Faso a abouti à la publication d'un livre. Le produit de la vente est reversé à l'école de ce village.

 

Les rendez-vous printaniers de Trac & Troc

Trac & Troc vous propose 2 rendez-vous incontournables :

Nous serons donc le 7 et 8 mars au salon de Reims 
A notre place habituelle dans le Hall 1
Comme d'habitude, Gérard sera là avec son four et ses flàmmeküeches qui seront vendues au profit de l'école de Mardaga 
 
Et le 12 avril,  nous serons au salon Rétro Passion de Rennes :
 
Alors à bientôt !

La véritable histoire du Trac & troc 2013

( Texte d'Isabelle Couden )

 

Nous v'là rev'nus à Mardaga

On vient revoir tous ces p'tits gars

et tout cela grâce à Didier

qui vient renouer l'amitié

 

Avec joie et simplicité

nos pas de danse sont échangés

rythme contre rigidité

et on a très bien rigolé

mais ce, avant d'y arriver

il a fallu nous entraîner

de Ganvier à Avlékété

et Koko pour bien s'exercer

Mais il ne faut pas oublier

L'aller-retour à Ganvier

Les clefs de Philippe oubliées.

 

Et on nous a bien accueillis

par une très belle cérémonie

de l'eau pour nos pieds échauffés

les boissons pour les assoiffés

et on a aussi bien mangé

puis fait de très belles veillées

où en c?ur nous avons chanté

la guitare, Francis a jouée.

 

On est allés au Penjari

les éléphants étaient partis

sur'ment en RTT, aussi

et les lions avec leurs amis

a voir les buffles aveugles au cul

des antilopes qui galopent.

 

Passer l'Bénin au Burkina,

Les frontières, tu traverseras,

Et aux postes, tu attendras.

 

Puis, les pistes, tu parcourras

ensablé, tu t'échapperas

car tous ensemble, on t'aidera

 

et les fossés, tu franchiras

parfois, la terre tu gratteras

entre les roulis et l'tangage

ce sera la joie sans partage

mais bientôt, tout s'arrêtera

en arrivant à Mardaga

 

ce s'ra la fin du cauchemar

pour notre cher ami Gérard

une Brakina nous attendra

à 3000 mètres de Mardaga

A notre arrivée triomphante

les retrouvailles émouvantes

et l'amitié renouvelée

avec joie sera partagée

petits et grands sont venus là

accueillir les voyageurs las

 

Chaleur, bonheur sont apportés

les amis bien réconfortés

repas frugal, amélioré

Nathalie y a bien veillé

avec Christine aux petits soins

pour combler tous nos p'tits besoins.

La bonne ambiance est de partie,

histoires et blagues sont sorties,

et tous y ont participé,

mais c'est Gilles qui a gagné,

car toujours une a raconter.

 

Ici ils aiment les photos

pas besoin de donner cadeaux,

chacun sera photographié,

Car Arnaud y a bien veillé.

une poignée de mains échangées

20 autres ici proposées.

Visites bien accompagnées

avec tous nos fans, entourés

en chantant, avons visité

tous les différents p'tits métiers

les techniques sont échangées

comment le coton est filé,

Christine a bien essayé,

contre des mailles tricotées,

Isabelle n'a pas hésité.

Les nattes sont bien décorées

le tissage réalisé

sur un métier bien étudié.

 

A l'école sont échangées

de jolies chansons bien chantées

n'oublions pas nos p'tits musées

régulièrement fréquentés.

La Brakina est à l'honneur

et ce pour leur plus grand bonheur.

Des cases pour bien se coucher

un seau d'eau pour bien se doucher

panneaux solaires installés,

les lampes sont distribuées

contre village bien nettoyé.

Des téléphones sont attribués,

des couvertures et soutiens financiers.

Mais après 4 jours partagés,

les départ est bien apprécié

après que sa Majesté

ait bien voulu se montrer.

 

Les aventuriers s'avancent

les petits soucis commencent

après une double crevaison

Bat'mobile s'écroule

à 80 km de l'arrivée.

A la lueur des lampes

une réparation est tentée

et sans le matériel volé,

à Cotonou à l'arrivée,

ce sera très difficile.

Une décision pas facile

Bat'mobile s'arrête là

 

elle restera donc à Fada.

Un 4X4 prendra le relai

conduit par Didier, à qui

Issouf remet les clefs.

 

De 14 nous voilà 12

Arnaud et Gilles quittent la troupe

et en allant à Koudougou

rêver n'est pas de très bon goût.

Jamais 2 sans 3, n'est-ce pas ?

 

Ce soir là, la troupe campa

certains pour le première fois

p'tite toilette de chat ma foi.

On visite la laiterie

on apprécie ses crèmeries

et le départ fut retardé

on attend le pneu réparé

 

le campement à la ferme

prestement fut bien installé

sur la colline on a dîné

la ferme on a visité

la citronnelle est cultivée

avec les fruits, elle est séchée

pour un envoi à l'étranger.

Après un repas mérité

le départ est annoncé.

 

L'cylindre de roue s'est bloqué

Gérard a du le débloquer

sur la piste de Niansogoni

les détours nous ont bien surpris

c'est Gérard qui a gagné,

au gué s'est enlisé

et Nathalie a pataugé

il est arrivé à s'dégager.

On finit à la nuit tombée

heureusement des cases nous attendaient

après 80 km de piste, de trous

bosses sans oublier la poussière

le village troglodyte

sera enfin exploré

une fois la colline grimpée

celui-ci est bien conservé.

 


 

 

bientôt trac & troc 2013

bientôt trac & troc 2013

du 11 janvier au 3 février 2013

4000 kms

4000 kms
3670 km au compteur...
dont 1029 km de piste ,
30 km de pirogue
et 24km à pied,
extraordinaire voyage !!!

18 H 00 à COTONOU

18 H 00 à COTONOU
18 H 00 à COTONOU
18 H 00 à COTONOU
18 H 00 à COTONOU

Les derniers 100kms de route retour vers Cotonou sont sans aucun doute les plus dangereux que nous ayons vecu pendant notre périple . Le jeux consiste a se frayer un chemin en évitant les énormes nids de poule (ou d'autruche ) les camions en pannes , les doublements risqués des autochtones , les mobilettes , les vélos ; les chèvres ,les chiens ;le tout au mileu des piétons sur le bord qui nous proposent  bananes ,ananas , tapioka ,et divers résultats de leur chasse ...

Nous sommes arrêtés  par un accident et devons emprunter une courte piste déviation (déja prévue car on nous confirmera que ce virage est souvent l'objet d'accident ...)
on longera pendant plusieurs kms la longues files de camions bloqués sur l'autre voies , évitant ceux qui se hasardent à essayer de passer . là  on serre les freins (et  les fesses ...)et on prend le bas côté en usant du klaxon .
Enfin pour mettre dans l'ambiance la route est bordée de fabriquant de cercueil qui exposent leur savoir faire .
C'est l'endroit qu'a choisi Philippe pour tomber en panne , diagnostic rapide (manque d'alimentation de la bobine ) et réparation à l'africaine encore plus rapide pour dégager la route ...
Arrivée enfin sur Cotonou en travaux , on finit au pas dans la chaleur mouate et les embouteillages de fin de journée .
Amadou décide de revenir direct sur l'hotel (ouf !)
La petite équipe qui restera y prendra nos voitures pour les remettre dans les containers (un grand merci a eux d'avance  )

 

Près de 4000 kilomètres

Les 6 Traction à l'arrivée

Des rencontres enrichissantes

Des images plein la tête ... Et dans nos appareils photos pour vous en faire profiter un peu !